La pâte brisée de ma mère …

Elle l’étalait très finement, en tapissait le moule rond , saupoudrait de poudre d’amande et disposait des  tranches de pomme finement découpées en les tassant les unes contre les autres, avant d’enfourner. Un régal ! Que de souvenirs d’enfance sont imprégnés de cette odeur de tarte au pomme, tiède, moelleuse, à pâte fine.

Elle a maintenant 87 ans, et ne cuisine presque plus.