La vie à deux

Le week-end, il s’habillait négligemment à l’imparfait, tandis que la semaine, c’était toujours au plus-que-parfait. Elle, ça l’agaçait. Elle n’imaginait plus l’avenir de leur couple qu’au conditionnel. C’est l’absence du présent qui l’affligeait le plus. Tous ces petits moments, qu’ils partageaient depuis tant d’années, et qui faisaient le sel de leur vie commune, avaient pris avec le temps des trajectoires divergentes. Il passait des heures devant sa tablette; elle s’efforçait de tenir la maison. Il ne parlait plus; elle se taisait. Il ne la désirait plus; elle perdait confiance. Il pensait au meilleur; elle s’attendait au pire. Il est bien difficile de conjuguer la vie à deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s